Twinsolar

La Reunion

Un territoire idéal pour la Recherche et l'Innovation pour la transition énergétique dans les îles à forte intensité carbone

Avec ses atouts naturels préservés, La Réunion offre un cadre de vie exceptionnel et un environnement fertile pour la recherche et le développement économique.

  • L’un des 34 hotspots de biodiversité au monde, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO pour ses « Pitons, cirques et remparts » 

  • Un parc national qui couvre 40 % du territoire, une réserve naturelle marine ainsi que des portes d’entrée vers les terres australes et antarctiques de la France 

  • L’un des volcans les plus actifs et observables en toute sécurité "Piton de La Fournaise » qui entre en éruption plusieurs fois par an et attire les volcanologues les plus dynamiques du monde 

  • Une combinaison unique de phénomènes terrestres et hydro-météorologiques donnant naissance à plus de 200 microclimats dans une zone très restreinte, Une combinaison unique de phénomènes terrestres et hydro-météorologiques donnant naissance à plus de 200 microclimats dans une très petite région, fournissant une opportunité idéale pour la recherche et l'innovation dans la production d'énergie et la production végétale  providing an ideal opportunity for research and innovation in energy production & crop production 

  • Une position géographique lui conférant des atouts majeurs pour étudier le changement climatique dans l'océan Indien 

Picture: MIWOK
Picture: MIWOK

Isolated from the main maritime roads, but regularly visited by Arab sailors, La Reunion remained unpopulated until the early 17th century, when settlers recruited by the French East India Company founded the first permanent settlement with Malagasy and Indian people.

Cette population créole diversifiée a été amplifiée par le système de plantation qui dominait l'île et a conduit à l'introduction de milliers d'esclaves et de travailleurs engagés.

Since the end of the 19th century, later migrations waves from China, India, Vietnam, France and the Comores have created a unique multicultural society. 

La Reunion is today one of the youngest and fast-growing European Regions. 

Avec plus de 860 000 habitants aujourd’hui, la population de l’île devrait atteindre 1 million d’habitants d’ici 2037.

The economy of La Reunion has been shaped by its integration in the French republic as an overseas department in 1946. This new status was accompanied by a thorough modernization policy designed to accelerate the convergence toward European standards.

Supported by public funds, such strategy relied on the construction of world-class infrastructures, the reinforcement of human capacities, the consolidation of the sugar-cane industry and the development of local services and import-substitution activities. The emergence of a strong local market, pulled by a marked demographic expansion (from 227 to 852 000 inhabitants) and public expenditures, has supported a remarkable economic growth : between 1970 and 2010, the GDP was multiplied by almost 50 in value, growing from €306 million to €14,900 million. With 21 500€, the island now presents the highest GDP per capita of the Indian Ocean zone. 

Despite this strong convergence, the island faces critical challenges. Its economy relies on national and European public transfers which account for 42% of its GDP.

The accelerated growth of its metabolism and the introduction of mass consumption standards now exceed the carrying capacity of a small and fragile leading to high material and energy dependence toward imports as well as to the anthropisation and degradation of its unique ecosystems and habitats. Social challenges are also remarkable: La Reunion struggles with a high-level of unemployment (24%) and mass poverty, half of the population living beyond the national poverty line. 

Such economic, social, ecological and energy dependencies constitute major sources of vulnerabilities, which questions the very sustainability of its model. But they also offer opportunities to design innovative solutions for a resilient and inclusive future. 

Picture: CPMR

Dans un monde de compétition mondiale et d’effondrement écologique, La Réunion a lancé un ambitieux programme de transformation pour construire une île neutre en carbone, résiliente écologiquement et socialement. Cette stratégie repose sur un changement de paradigme qui transforme les caractéristiques des îles tropicales, habituellement considérées comme des handicaps, en champs d'opportunités. Île densément peuplée et isolée, aux écosystèmes vulnérables et aux ressources limitées, La Réunion est en effet confrontée aujourd'hui à un défi qui concernera demain toutes les régions : la nécessité de concevoir une économie écologique, inscrite dans les capacités et les rythmes des écosystèmes naturels. La même logique s’applique à la conversion vers des systèmes énergétiques à petite échelle et d’autoconsommation. 

Par sa stratégie de spécialisation intelligente, La Réunion devient ainsi un laboratoire vivant de la transition écologique et énergétique et cherche à développer des solutions singulières, qui à la fois réduisent ses propres vulnérabilités et répondent aux besoins des autres îles et régions reculées. 

L'île concentre ses efforts de R&I dans des domaines mondialement reconnus : 
  • Transition énergétique dans les contextes insulaires tropicaux
  • Conservation et restauration de la biodiversité dans les systèmes hautement endémiques
  • Observation des systèmes terrestres et climatiques dans l'océan Indien
  • Production agro-écologique d'aliments tropicaux et extraits naturels
  • Prévention et thérapies des maladies infectieuses et métaboliques tropicales

La stratégie s’appuie sur un écosystème de recherche et d’innovation très dense et dynamique :

  • 34 laboratoires académiques et centres de recherche avec plus de 440 chercheurs
  • des installations de recherche de pointe telles que :
    • L'Observatoire de physique atmosphérique de La Réunion qui constitue une clé de voûte pour l'étude du changement climatique global car il est le seul observatoire situé dans l'hémisphère sud
    • La plateforme CYROI pour la médecine appliquée et les sciences de la vie qui offre des laboratoires de classe 4 et des installations basées sur un cyclotron
    • La plateforme de recherche et développement agronomique spécialisée en santé des plantes tropicales 3P
  •  un réseau d'associations et de clusters promouvant et soutenant l'innovation des entreprises
  • des institutions publiques pleinement engagées dans la gestion d’outils financiers pour soutenir la recherche et l’innovation

En savoir plus